Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

À propos de nous

La Compagnie de Jésus jouit d’une relation privilégiée avec le souverain pontife depuis les débuts de la fondation de la Compagnie, lorsque saint Ignace et ses premiers compagnons se sont placés à la disposition du Saint Père. La Compagnie est l’unique communauté religieuse qui a un vœu d’obéissance spécifique envers le Pape en ce qui touche à la mission.

Le 13 mars 2013, l’archevêque Jorge Mario Bergoglio d’Argentine est devenu le 266e souverain pontife; il a pris le nom de François. Il est le premier pape jésuite et le premier à venir d’Amérique. L’ancien archevêque de Buenos Aires est connu pour son amour des pauvres, conseillant ses prêtres de faire preuve de miséricorde et de courage apostolique et de garder leurs portes ouvertes à tous. Et quand parle de justice sociale, il demande au gens de prendre le catéchisme, de redécouvrir les dix Commandements et les Béatitudes.

Né à Buenos Aires en 1936 dans une famille d’immigrants italiens, le Pape François est entré dans la Compagnie de Jésus en 1958. Il a complété ses études en sciences sociales au Chili et il est retourné en Argentine en 1963 pour obtenir son diplôme en philosophie du Colegio de San José à San Miguel. De 1964 à 1965, il a enseigné la littérature et la psychologie au Immaculate Conception College de Santa Fe et, en 1966, il a enseigné la même matière au Colegio Salvatore de Buenos Aires. De 1967 à 1970, il a étudié la théologie et obtenu son diplôme au Colegio de San José.

Après son ordination en 1969, le Pape François a continué sa formation entre 1970 et 1971 à l’université d’Alcalà de Henares en Espagne. De retour en Argentine, il a été maître des novices à la Villa Barilari à San Miguel, professeur du département de théologie de San Miguel, conseiller pour la province de la Compagnie de Jésus et également recteur au Colegio Maximo pour les départements de philosophie et de théologie.

En 1973, il a été nommé provincial des jésuites d’Argentine, un poste qu’il a occupé pendant six ans. Il est alors retourné à son travail dans le monde universitaire et, de 1980 à 1986, a servi une fois encore en tant que recteur au Colegio de San José. Il a servi également en tant que prêtre paroissial, toujours à San Miguel. En 1986, il est allé en Allemagne pour y finir sa thèse de doctorat; ses supérieurs l’ont alors assigné au Colegio del Salvador à Buenos Aires et également à l’église jésuite dans la ville de Cordoba comme directeur spirituel et confesseur.

En 1992, le Pape Jean-Paul II l’a nommé évêque en titre d’Auca et évêque auxiliaire de Buenos Aires; en 1988, il a été nommé archevêque. Trois ans plus tard, en février 2001, lorsque le Pape Jean-Paul II l’a nommé cardinal, le Pape François a demandé aux fidèles de ne pas venir à Rome pour célébrer sa nomination mais de plutôt donner aux pauvres ce qu’ils auraient dépensé pour ce voyage.

En tant qu’archevêque de Buenos Aires — un diocèse comptant plus de trois millions d’habitants — il a conçu un projet missionnaire fondé sur la communion et l’évangélisation.

Jusqu’à son élection en tant que Pape, il était membre de la Congrégation pour le culte divin et la discipline des sacrements, de la Congrégation pour le clergé, de la Congrégation pour les instituts de vie consacrée et les sociétés de vie apostolique, du Conseil pontifical pour la famille et de la Commission pontificale pour l’Amérique latine.

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer