À propos de nous

French Glossary

Tous | A C D É F I J K L M N O P R S T V X
Il y a 6 noms dans ce répertoire commençant par la lettre C.
Caractéristiques de la vision ignacienne/jésuite
En s’appuyant sur une variété de sources contemporaines qui tendent à se confirmer mutuellement, on peut construire une liste de caractéristiques communément acceptées de la vision ignacienne/jésuite. Cette vision :

  • conçoit la vie et l’univers entier comme un cadeau suscitant l’émerveillement et la reconnaissance;

  • laisse amplement de place à l’imagination, à l’émotion ainsi qu’à l’intellect;

  • cherche à trouver le divin en toutes choses – dans tous les peuples et toutes les cultures, dans tous les domaines d’étude et d’apprentissage, dans chaque expérience humaine et (pour le chrétien) en particulier dans la personne de Jésus*;

  • cultive la conscience critique du mal personnel et social, mais souligne que l’amour de Dieu est plus puissant que tout mal;

  • souligne la liberté, le besoin de discernement* et une action responsable;

  • habilite les gens à devenir des leaders dans le service, des “hommes pour les autres”, “des personnes entières de solidarité*”, construisant un monde plus juste et plus humain.


Personne ne prétend que l’une d’elles est uniquement ignacienne/jésuite. Il s’agit plutôt de la combinaison de l’ensemble d’entre elles et la manière dont elles s’imbriquent qui donne une vision distinctive et tout à fait appropriée pour une période en transition – que ce soit de l’époque médiévale aux temps modernes d’Ignace, ou des temps modernes à l’époque postmoderne.

Concile Vatican II (“Vatican II” en abrégé)
Convoqué en 1962 par le pape Jean XXIII pour mettre l’Église catholique “à jour”, ce 2e concile œcuménique (c’est-à-dire dans le monde entier) a signalé la croissance de l’Église catholique d’une église de confinement culturel (en grande partie européen) à une église véritablement mondiale. Le Conseil a apposé son sceau sur le travail des théologiens du XXe  siècle qui, auparavant, avaient souvent été officiellement considérés comme dangereux ou erronés. Ainsi, le mouvement biblique, le renouveau liturgique et le mouvement laïc* ont été incorporés dans la doctrine et la pratique catholique officielle. Voici plusieurs nouvelles perspectives importantes venant du concile : célébrer la liturgie (culte) dans diverses langues vernaculaires plutôt que le latin afin de  faciliter la compréhension et la participation des laïcs; considérer l’Église comme “tout le peuple de Dieu” plutôt que comme un simple clergé et considérer les autres corps chrétiens (protestants, orthodoxes) comme lui appartenant; reconnaître les religions non chrétiennes comme contenant la vérité; honorer la liberté de conscience en tant que droit humain fondamental; et enfin, inclure dans sa mission de s’adresser aux gens en considérant leurs souffrances, espoirs et besoins humains, partie essentielle de la prédication de l’Évangile. Aujourd’hui, les catholiques sont sérieusement divisés sur la question de Vatican II, certains (“conservateurs”) la considèrent comme ayant échoué en cédant l’essentiel de la tradition tandis que d’autres (“libéraux”) estiment qu’elle a été insuffisante et trop imparfaitement réalisée.

Congrégation générale
Les dirigeants jésuites du monde entier se réunissent de temps en temps pour ce qu’on appelle les Congrégations générales, souvent pour élire un nouveau Supérieur général et aborder les problèmes importants auxquels sont confrontés l’ordre, l’Église et le monde. Il n’y a eu que 36 congrégations générales tout au long de l’histoire des jésuites et elles représentent la plus haute autorité dirigeante de la Compagnie de Jésus. La plus récente, la 36e Congrégation générale, a eu lieu en 2016.

Contemplatifs dans l’action
Une phrase qui incarne la tension créative entre la pleine adhésion des jésuites à l’action concrète et leur attention à l’endroit où Dieu peut les appeler ensuite. Dans The Active Life, Parker Palmer écrit : ”La contemplation et l’action sont intégrées à la racine et leur racine est notre désir incessant d’être pleinement vivant.”

Conversion
Définie par le Catéchisme de l’Église catholique comme “une réorientation radicale de toute la vie loin du péché et du mal, et vers Dieu”. Bernard Lonergran S.J. écrit : “Ce n’est pas la substitution d’une nouvelle image de soi, aussi droite soit-elle, à une ancienne. Elle s’étend aux racines des affections, des images, des rêves et des choix d’un individu…”

Cura personalis (latin), c’est-à-dire prendre soin de toute la personne
Selon Brian McDermott S.J., cette valeur fondamentale de la Compagnie de Jésus implique trois concepts : traiter les gens comme des individus et honorer leur valeur unique; prendre soin de la personne “entière” (y compris la santé physique, émotionnelle, intellectuelle et spirituelle); et tenir compte des antécédents des gens, y compris leur vie familiale, leur nationalité et leur culture.

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer