À propos de nous

Un peu moins d’un siècle après la fondation de la Compagnie de Jésus, les jésuites commencèrent à arriver sur les rives de l’Amérique du Nord.

En 1611, à l’embouchure de la rivière Kennebec, les jésuites français explorèrent les forêts du Maine et célébrèrent la première eucharistie connue sur le sol américain. Les jésuites anglais débarquèrent dans le Maryland en 1634 et ils y établirent une mission. De plus en plus de jésuites français arrivèrent et parcoururent en canoë les eaux alors inexplorées des Grands Lacs. Au cours des années 1680, les hommes en robe noire arrivèrent d’Espagne et installèrent des églises et des villages dans le Sud-Ouest américain. Au milieu des années 1800, les jésuites italiens commencèrent à œuvrer auprès des personnes de différentes cultures dans le Colorado, le Montana et la Californie.

Cette période qui s’échelonne tout au long du XIXe  siècle était, pour ainsi dire, la phase de la conquête de l’Ouest des jésuites en Amérique. C’était un temps où ces prêtres et frères ont exploré les frontières de la foi, prêchant la Bonne Nouvelle aux Amérindiens et aux pionniers protestants, et où en 1789 à Georgetown ils ont établi le premier collège jésuite américain. C’était aussi une période de martyre, de répression et de persécution.

Pendant plus de 100 ans en Amérique, les jésuites ont œuvré sous l’égide de leurs provinces d’origine en Europe. Puis, en 1833, ces pionniers ont créé la Province des jésuites du Maryland – la première province jésuite aux États-Unis. Les collèges et universités jésuites ont vu une période de croissance explosive alors que les jésuites cherchaient à éduquer les multiples vagues d’immigrants. Au début des années 1900, les provinces et les institutions jésuites se multipliaient à travers le pays.

Aujourd’hui, les jésuites américains et canadiens continuent d’explorer de nouvelles frontières. Avec nos collaborateurs laïques, nous encourageons, entre autres, le dialogue interreligieux avec des confessions religieuses non chrétiennes dans les pays en développement et ouvrons des écoles secondaires dans les quartiers défavorisés des milieux urbains aux États-Unis. La mission demeure semblable à celle d’il y a 400 ans, soit de permettre aux personnes et aux différentes cultures de s’approcher toujours davantage du Dieu vivant.

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer