À propos de nous

Notre vocation universelle

La curie jésuite est située à Rome. On peut voir de loin le dôme de la basilique St-Pierre.

Bien que la plupart des gens rencontrent des jésuites à l’échelle locale à travers des écoles et d’autres ministères, la Compagnie de Jésus est en fait une communauté missionnaire – la plus nombreuse de l’Église catholique. Le frère Arturo Sosa S.J., Supérieur général des jésuites, a dit :  « Vous pouvez trouver des jésuites, de vrais jésuites, dans chaque région, de chaque couleur, dans chaque activité. Je pense que c’est un signe de l’Église pour le monde. Ce qui nous unit tous dans notre diversité, c’est notre lien avec Jésus et l’Évangile, et c’est la source de la créativité de la Compagnie et des personnes avec lesquelles nous partageons la mission. »

Les ministères internationaux jésuites cherchent à apporter et à nourrir l’espoir là où il est difficile à trouver. Un exemple concret : les camps de réfugiés où le Service jésuite des réfugiés (JRS) parraine des écoles pour les enfants qui passent souvent des années dans ces environnements troublés, en plus d’offrir de nombreux autres services. On trouve l’espoir dans une myriade d’œuvres pour la justice, la paix et le soin de la création – les ministères sociaux jésuites sont décrits plus en détail ici. Il existe aussi principalement des ministères spirituels assumés par l’ensemble de la Compagnie de Jésus.

Cela inclut notamment l’apostolat de la prière, qui consiste essentiellement en un groupe de prières offrant leurs prières quotidiennes en ligne. Cet apostolat a été appelé « Le groupe des prières du Pape », parce qu’il fait également circuler les intentions personnelles du souverain pontife – au nom des vocations à la prêtrise par exemple ou pour le respect mutuel entre les religions du monde. Les Communautés de Vie Chrétienne constituent autre ministère spirituel; il s’agit d’une association laïque parrainée par des jésuites qui favorise la naissance de petits groupes de partage de la foi dans près de 60 pays.

Un ministère moins typique est l’Observatoire du Vatican, l’une des plus anciennes institutions de recherche astronomique au monde. Il est dirigé par des astronomes jésuites qui regardent à travers leurs télescopes à Tucson, en Arizona, et à Castel Gandolfo, la résidence d’été du Pape.

Éduquer les dirigeants de l’église
De plus, la Compagnie de Jésus assume des responsabilités cruciales à Rome au nom de l’Église universelle. L’éducation et la formation des futurs dirigeants de l’Église en sont des éléments particulièrement importants.

Les jésuites répondent à cette responsabilité via plusieurs d’institutions, dont l’Université pontificale grégorienne, l’Institut biblique pontifical et les Instituts pontificaux orientaux. Ces trois institutions accueillent maintenant plus de 3 500 étudiants provenant de 120 pays répartis sur six continents. Les étudiants se préparent au service en tant que prêtres, religieux ou religieuse ou en tant que laïcs. Ils ont un impact important sur l’Église : un quart des évêques actuels et la moitié des cardinaux qui ont voté lors du dernier conclave papal sont des diplômés de l’une de ces institutions.

Les jésuites canadiens et américains sont activement engagés dans tous les ministères internationaux. Leur province ou juridiction régionale assume la responsabilité du ministère dans les régions qui ne sont actuellement pas desservies par une province jésuite à l’étranger. Les provinces canadiennes et américaines établissent également des partenariats avec leurs homologues provinciaux, surtout dans les pays en développement, et ce dans l’ensemble des ministères; on y réfère souvent comme étant des « relations de jumelage ».

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer