2022 Ordinations

Joseph Kraemer, SJ

Né à: Richmond, Indiana
Province: Ouest des États-Unis

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Pour son pèlerinage au noviciat, avec un confrère, il a fait l’aller-retour entre Los Angeles et Boston.
  2. Pendant ses études de philosophie au Royaume-Uni, il a travaillé comme aumônier au Windmill Lodge Care Home de Brixton, il a couru le marathon de Londres et il a été le dernier étudiant jésuite en philosophie du Heythrop College avant sa fermeture en 2019.
  3. Dans la joie, il a exercé le diaconat à la paroisse Corpus Christi de Piedmont (Californie).

Après son ordination
Il travaillera comme aumônier de prison à Seattle dans le cadre de la Jesuit Restorative Justice Initiative Northwest.

Études
Baccalauréat en anglais, Hillsdale College; maîtrise en philosophie, Heythrop College, University of London; maîtrise en théologie pastorale, Jesuit School of Theology of Santa Clara University

Une expérience marquante pour toi pendant ta formation?
Comme novice, j’ai vécu dans une communauté de L’Arche avec des gens merveilleux, dont une femme que j’appellerai Beth, qui souffrait de trisomie 21 et qui souriait à tout le monde. Beth aimait chanter. Tous les soirs avant l’heure du coucher, le groupe s’asseyait pour prendre le thé et chanter ensemble « The Gambler » de Kenny Rogers, « Ring of Fire » de Johnny Cash et la chanson préférée de la maison, « Country Roads » de John Denver. Avec le bruit que nous faisions, je ne comprends toujours pas que les voisins n’aient jamais appelé la police. Le moment venu pour moi de rentrer à Los Angeles, Beth a commencé à rassembler du feutre et du matériel pour se faire un costume. Elle voulait s’habiller en religieuse et rentrer au noviciat avec moi, car elle avait décidé de vivre le reste de ses jours avec nous comme sœur jésuite. J’ai tenté de lui expliquer que la vie d’une religieuse pouvait être difficile, mais elle s’en fichait. En fait, elle voulait passer sa vie à chanter, comme le font toutes les nonnes, bien sûr. « Et surtout, ajoutait-elle, je n’aurai plus besoin de te dire au revoir. » Les larmes aux yeux, je la regardais s’activer avec son agrafeuse, son pistolet à paillettes et ses pièces de feutre. J’ai alors appris une leçon typiquement jésuite, mais qui vaut pour tout le monde, je crois. C’est Rilke, le poète autrichien, qui l’a le mieux exprimée : « En amour, il n’y a qu’une chose à faire : s’abandonner. S’accrocher, c’est facile, nous n’avons pas besoin d’apprendre ça. » Les jésuites doivent beaucoup lâcher prise. Ce n’est jamais facile, mais l’amour est un maître généreux.

 

Découvre les ordinands de 2022

Aaron A.C. Bohr, SJ
Midwest des États-Unis
Sudzer Charélus, SJ
Canada
Manuel Chavira Jr., SJ
Ouest des États-Unis
Matthew D. Cortese, SJ
Est des États-Unis
Thomas Croteau, SJ
Centre et Sud des États-Unis
Matt Donovan, SJ
Midwest des États-Unis
Sean P. Hagerty, SJ
Est des États-Unis
Eric T. Immel, SJ
Midwest des États-Unis
David A. Kiblinger, SJ
Centre et Sud des États-Unis
Joseph Kraemer, SJ
Ouest des États-Unis
Mike Manalastas, SJ
Ouest des États-Unis
Steve Molvarec, SJ
Midwest des États-Unis
Daniel Nevares, SJ
Ouest des États-Unis
Jonathon Polce, SJ
Centre et Sud des États-Unis
Juan Pablo Ruiz, SJ
Centre et Sud des États-Unis
Lucas S. Sharma, SJ
Ouest des États-Unis
Matthew L.W.T. Yim, SJ
Ouest des États-Unis
Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer