Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Nouvelles

By MegAnne Liebsch

Par MegAnne Liebsch

Le 20 septembre 2019 – Organiser des marches de protestation, éteindre les lumières des salles de classe, utiliser des bouteilles d’eau réutilisables et écrire aux représentants de l’État – voilà quelques-unes des façons dont les écoles et les organisations jésuites se sont jointes à la grève mondiale pour le climat d’aujourd’hui.

Les étudiants et les professeurs de l’université Loyola de Chicago ont participé à la grève du climat à Chicago. (Loyola Chicago)

Le mouvement, mené par des jeunes et des étudiants du monde entier, appelle les gouvernements internationaux à prendre des mesures décisives pour lutter contre le changement climatique et prendre soin de « notre maison commune ». Pour les étudiants des écoles secondaires et des universités jésuites des États-Unis et du Canada, la grève a été l’occasion de mettre en pratique les enseignements environnementaux ‘Laudato Si’ du Pape François et les préférences apostoliques universelles de la communauté de Jésus.

Après la messe, les étudiants catholiques de la région de Washington se sont rassemblés devant la cathédrale St Patrick avant de marcher vers le Capitole (Jeremy Dickey).

Pour les organisations ignatiennes des États-Unis et du Canada, la journée a été marquée par la prière et la protestation sous diverses formes.

À Washington, D.C., les élèves des écoles catholiques locales se sont rassemblés pour prier à l’église catholique St Patrick avant de se rendre au rassemblement organisé dans toute la ville. L’un des responsables de l’événement et un étudiant du Gonzaga College High School, Benjamin Campion, a déclaré à Jesse Remedios au National Catholic Reporter : « Mon message aux adultes concernant le changement climatique est : Écoutez vos enfants. Vous les aimez, vous vous souciez d’eux et leur avenir est en jeu ». Il a exhorté les adultes à agir en se séparant des combustibles fossiles, en votant et en parlant à leurs dirigeants au Congrès.

Au Collège de la Sainte-Croix de Worcester, dans le Massachusetts, des étudiants militants se sont rassemblés sur les marches de la bibliothèque avant de marcher vers leur hôtel de ville pour protester avec d’autres étudiants locaux. Pendant ce temps, les étudiants de l’Université Loyola sont descendus dans les rues de Chicago.

Les équipes du Canadian Jesuits International et du Jesuit Forum ont manifesté à Toronto, Canada. (Jésuites du Canada).

En solidarité avec les protestations, les élèves et les enseignants de l’école préparatoire Saint Peter de Jersey City ont organisé une coupure de courant volontaire, en gardant les lumières de leur classe éteintes pour économiser l’énergie. De même, à l’école préparatoire jésuite Brébeuf d’Indianapolis, les élèves ont encouragé la conservation des ressources en utilisant des bouteilles d’eau réutilisables et en organisant une campagne de lettres pour faire pression sur les représentants de l’État afin qu’ils prennent des mesures contre le changement climatique.

Exigeant le changement dans le cadre de la grève mondiale du 20 septembre, le forum jésuite pour la foi et la justice sociale au Canada s’est joint aux partenaires communautaires et aux étudiants dans la grève climatique d’Ottawa. Dans un discours percutant, un étudiant a décrit comment l’air, l’eau et la terre « meurent ».

Le personnel du centre justice et foi participe à la marche de Montréal le 27 septembre (Jésuites du Canada).

Une semaine plus tard, le 27 septembre, les frères et sœurs de la famille ignatienne canadienne sont descendus dans la rue, alors que Thunberg et des militants indigènes menaient la grève climatique du vendredi 27 septembre depuis Montréal. On estime que 500 000 personnes ont protesté dans la ville, dont le personnel provincial des jésuites, le service jésuite des réfugiés du Canada et le centre justice et foi, affilié aux jésuites. À Toronto, l’équipe internationale des jésuites canadiens, entre autres, a défilé pour défendre la protection de la forêt tropicale amazonienne.

Bien que les étudiants aient été organisés et inspirés, de nombreux adultes de la famille ignatienne ont été appelés à soutenir la grève par solidarité. Les jésuites ont offert leurs prières et leurs encouragements sur les médias sociaux pour les jeunes participant à cette journée d’action, tels que le Cardinal désigné Michael Czerny, SJ, et le Frère Ken Homan, SJ, qui ont exprimé leur gratitude pour les manifestants et souligné la menace que le changement climatique représente pour notre monde.

Pour plus d’informations sur la participation des ignatiens à la grève mondiale du climat, visitez le site du réseau de solidarité ignatien. Pour vous impliquer, rejoignez leur défi carbone.