Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Nouvelles

Le 18 septembre 2019 – Dans une déclaration commune publiée le 16 septembre, le président de la conférence des jésuites et les supérieurs provinciaux des six provinces jésuites des États-Unis et du Canada ont appelé l’ensemble de la communauté jésuite à étendre ses efforts de plaidoyer en faveur des migrants.

Cette déclaration, qui précède la célébration par l’Église catholique de la Journée mondiale des migrants et des réfugiés le 29 septembre, est associée à un nouveau site Internet d’éducation et d’action sur les questions d’immigration, qui peut être consulté sur jesuits.org/migration.

« Pendant des années, la Communauté de Jésus a accompagné, servi et défendu les intérêts des migrants et des réfugiés », indique la déclaration. « En plus de toutes les façons dont la famille jésuite répond chaque jour à leurs besoins immédiats, nous devons prêter attention aux lois et aux politiques qui affectent ceux que nous servons. … La défense de politiques justes fait partie intégrante de la pratique d’une foi qui rend justice ».

Les dirigeants jésuites, qui modèleront le plaidoyer qu’ils soumettront lors d’une réunion le 10 octobre avec un haut responsable du ministère de la sécurité intérieure à Washington, DC, s’inspirent de quatre mots clés du Pape François pour décrire les types de lois et de politiques fédérales qui devraient être adoptées : accueillir, protéger, promouvoir et intégrer.

« Ces lignes directrices peuvent nous conduire à une réponse compatissante, humanitaire et morale à la migration », indique la déclaration. Les réponses politiques devraient inclure la prise en compte des « facteurs d’incitation » économiques et politiques dans les pays que les gens quittent, en plus d’un accueil plus complet lorsque les migrants arrivent ici.

« Les politiques, procédures et réglementations relatives aux migrations doivent faire passer l’humanité des migrants avant leur statut juridique, leur nationalité ou leur potentiel économique », indique la déclaration. « Une approche de la migration centrée sur l’être humain offre l’occasion de dépasser la peur et la confusion qui caractérisent nombre de nos politiques actuelles, en choisissant plutôt la compassion et la compréhension ».

Des hommes prient avant le petit déjeuner dans la salle à manger de l’initiative frontalière de Kino (Kino Border Initiative) à Nogales, au Mexique. (Photo CNS/David Maung)

Les jésuites, les membres des œuvres jésuites et la famille ignatienne au sens large sont encouragés à répondre à une alerte à l’action sur jesuits.org/migration qui demande aux législateurs de supprimer les « obstacles déraisonnables » qui empêchent les personnes fuyant la violence et la persécution de déclarer asile à la frontière entre les États-Unis et le Mexique. Le site Internet, coparrainé par le bureau de la justice et de l’écologie de la conférence des jésuites, le réseau de solidarité ignatien, le service jésuite des réfugiés/USA et l’initiative frontalière Kino (Kino Border Initiative), comprendra du matériel pédagogique, des ressources ministérielles et des alertes d’action actualisées dans les mois à venir.

« Nous remercions tous les dirigeants ignatiens et jésuites de nos pays qui ont déjà pris des mesures pour défendre les droits des migrants, des réfugiés et des demandeurs d’asile. Nous vous demandons de poursuivre ce travail important et invitons tous les jésuites, les œuvres jésuites et les nombreux membres de la famille ignatienne à se joindre à nous dans ces efforts de défense », conclut la déclaration. « Contactez vos représentants politiques par lettre, courriel, appel téléphonique ou visite. Organisez un événement local de plaidoyer. Il existe de nombreuses façons d’élever la voix ».

La déclaration a été signée par les jésuites suivants :

  • Père Timothy Kesicki, SJ, président de la conférence des jésuites du Canada et des États-Unis
  • Père John Cecero, SJ, provincial, province du nord-est des États-Unis
  • Père Robert Hussey, SJ, provincial, province du Maryland
  • Père Ronald A. Mercier, SJ, provincial, province du centre et du sud des États-Unis
  • Père Erik Oland, SJ, provincial, province du Canada
  • Père Brian Paulson, SJ, provincial, province du Midwest des États-Unis
  • Père Scott Santarosa, SJ, provincial, province de l’ouest des États-Unis