Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2024

Brendan G. Coffey, SJ

Province : Est des États-Unis

Ville d’origine : Cherry Hill, New Jersey

Faits saillants de sa formation jésuite :  

  1. Il a travaillé aux côtés de l’équipe très dévouée du corps enseignant et du personnel de l’École préparatoire de Fairfield, dans le Connecticut, au milieu des épreuves de la pandémie.
  2. Il a accompagné des étudiants du collégial et des élèves du secondaire dans l’approfondissement et la pratique de leur foi catholique à la paroisse Sainte-Jeanne-d’Arc de San Ramon, en Californie.
  3. Il a perfectionné ses compétences en matière de direction spirituelle au cours d’un stage d’été à la faculté de théologie de Berkeley, en Californie, qui comprenait la direction de détenues dans une prison locale pour femmes.
Brendan prononce le discours de remise des diplômes de 2023 devant ses anciens élèves de Fairfield Prep.

Après l’ordination :  
Brendan passera l’été à la paroisse St-Pierre de Charlotte, en Caroline du Nord, puis il enseignera à temps plein à l’École préparatoire de Fairfield (Connecticut).

Études :
Baccalauréat en anglais et en philosophie, Fordham University; maîtrise en écriture irlandaise, Trinity College Dublin; maîtrise en théologie catholique, Fordham University; maîtrise et licence en théologie et en spiritualité chrétienne, Jesuit School of Theology of Santa Clara University

Brendan avec l’une de ses classes de théologie de deuxième année à Fairfield Prep.

Qu’est-ce que vous aimez dans la Compagnie de Jésus ?
Pour commencer, tout. (D’accord, je plagie « Almost Famous », mais c’est une réplique épatante qui sonne juste pour moi.)

J’aime que Jésus soit le centre de notre vie et de notre identité. J’aime que notre fondateur ait été un saint profondément humain. J’aime que la Compagnie soit née d’un groupe d’amis. J’aime que notre vertu principale soit la magnanimité. J’aime que nos cœurs battent au rythme du cœur de l’Église tandis que nos mains et nos pieds travaillent à sa périphérie.

J’aime la longueur de notre formation. J’aime que la vie intellectuelle ait une grande importance pour nous, mais que nous sachions apprécier les expériences pratiques qui nous aident à traduire ce savoir le plus efficacement possible. J’aime qu’à l’exemple de Jésus, nous nous efforcions d’être de grands enseignants et que, comme pour lui, l’humble service, la vulnérabilité et l’amour soient à la base de notre pédagogie. J’aime nos communautés. J’aime qu’elles réunissent des personnalités extrêmement différentes, unies par une mission et un appel singulier. J’aime que la joie et le rire soient au cœur de notre vie commune. J’aime que nous ayons le sens de la fête. J’aime que nous appelions « frères » entre jésuites. J’aime la façon dont nous nous encourageons les uns les autres à construire le royaume de Dieu à coup de petits actes de générosité. J’aime que les gens soient surpris de constater à quel point nous sommes normaux et abordables (la plupart du temps). J’aime la façon dont nous essayons de ne pas nous prendre trop au sérieux. J’aime l’importance que nous donnons au temps que nous passons seuls avec Jésus afin d’ancrer nos cœurs dans son amour – pour le Père, pour nous, pour les autres. J’aime le fait que nous puissions faire une retraite de huit jours chaque année pour vraiment savourer cet amour. J’aime que nous parlions souvent de désirs et de rêves sacrés. J’aime la façon dont nous prenons ces désirs et ces rêves au sérieux, en les traitant comme ce qu’ils sont souvent : une grâce de Dieu. J’aime que la Compagnie s’efforce d’accueillir humblement ces aspirations et ces rêves sacrés, et leur permette d’orienter nos esprits et nos volontés au service de la plus grande gloire de Dieu.