Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2023

Dan Dixon, SJ

Province: Midwest des États-Unis

Ville d’origine: Birmingham (Michigan)

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Il a contribué à la création de la Welsh Academy, école intermédiaire pour les familles à revenus modestes de Cleveland.
  2. Il a donné des cours d’anglais à des migrants et des réfugiés au Centre Ste-Rita dans le Bronx, à New York, et au centre Catholic Worker d’Oakland (Californie).
  3. Il a enseigné le RCIA et a exercé le ministère comme diacre à la paroisse Ste-Élisabeth d’Oakland, ce qui lui a fait découvrir la beauté et la joie du ministère sacramentel.

Après son ordination
Il exercera le ministère à la paroisse étudiante Ste-Marie de l’Université du Michigan à Ann Arbor.

Dan avec ses neveux Calvin (5 ans), Grayson (6 ans) et Reece (3 ans), lors du baptême de Reece et de Nolan (2 ans) qui n’apparaît pas sur la photo.

Études

Baccalauréat en théologie, Notre Dame University; maîtrise en éducation, Notre Dame University; maîtrise en administration des affaires, Columbia Business School; maîtrise en administration des écoles privées, Teachers College at Columbia University; maîtrise en théologie pastorale, Jesuit School of Theology of Santa Clara University

Qu’est-ce que tu aimes dans la Compagnie de Jésus ?
Il y a tant de choses que j’aime dans le fait d’être jésuite. La diversité de la Compagnie, par exemple, rend la vie communautaire beaucoup plus intéressante. Avant d’entrer, je craignais que le long processus de formation vise à amener les jésuites à penser d’une certaine manière ou à s’intéresser à un sujet particulier. Heureusement, j’avais complètement tort! J’ai des amis qui sont des professionnels de la sociologie, de la physique et du théâtre. Les jésuites ont toutes sortes d’opinions politiques. Certains d’entre nous sont obsédés par le sport et d’autres s’en moquent éperdument. Les jésuites prennent au sérieux l’idée de « trouver Dieu en toutes choses », ce qui fait qu’ils encouragent les jeunes à suivre leurs passions, leurs intérêts et leurs désirs dans leur vie personnelle et professionnelle.

Dan lit l’Évangile au tombeau de Jésus en l’église du Saint Sépulcre à Jérusalem, dans le cadre d’un stage d’immersion organisé par la faculté de théologie jésuite de l’Université de Santa Clara.

Un mentor important pour toi dans ton cheminement et ce qui a fait de lui un bon mentor ?
Je pense au père Ray Guiao, SJ, à qui j’ai demandé de m’aider à revêtir les habits sacerdotaux. Lorsque je suis entré chez les jésuites en 2012, Ray était mon directeur de formation. Quand est venu le temps de discerner l’endroit où faire mes premières études, Ray m’a encouragé à considérer New York, où je n’étais jamais allé. Comme j’avais déjà fait des études de philosophie et de théologie, il a entrevu des possibilités de spécialisations que je n’aurais jamais envisagées. Quelques années plus tard, devenu président de l’école secondaire St-Ignace de Cleveland, Ray m’a proposé de l’aider à ouvrir une école pour les familles à revenus modestes : c’est devenu la Welsh Academy. C’est une marque de confiance en moi dont je lui suis profondément reconnaissant.