Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2023

Dan Kennedy, SJ

Province: Midwest des États-Unis

Ville d’origine: Toledo (Ohio)

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Il a travaillé à l’école préparatoire Creighton d’Omaha (Nebraska) en qualité de membre de la faculté de théologie et directeur des activités étudiantes ; il supervisait les clubs étudiants.
  2. Il a travaillé comme intervenant bénévole pour Lifeline, ligne d’écoute téléphonique pour la prévention du suicide.
  3. Directeur spirituel à la maison de retraite Eastern Point de Gloucester (Massachusetts), il a accompagné des personnes qui faisaient la retraite ignatienne de huit jours.

Après son ordination
Il sera l’adjoint principal du président de l’École secondaire et Académie jésuite de l’université de Détroit tout en préparant une maîtrise en counseling en santé mentale à l’université John Carroll.

Dan (à gauche) après son ordination au diaconat, le 14 mars 2022, à Toronto, avec Robenson Siquitte, SJ, Mgr Terrence Prendergast, SJ, William McCormick, SJ, et Erik Sorensen, SJ.

Études
Baccalauréat en philosophie et en théologie, Boston College; maîtrise en philosophie, Saint Louis University; maîtrise en théologie pastorale, Regis College, University of Toronto; diplôme en direction spirituelle, Regis College, University of Toronto

Qu’est-ce que tu aimes dans la Compagnie de Jésus ?
Les gens et la mission. Être jésuite me permet d’accompagner, de collaborer et de prier avec nombre de personnes que je n’aurais jamais rencontrées si je n’avais pas choisi cette forme de vie. Quand je fais le point sur ma vocation, je suis très reconnaissant pour ces relations.

Raconte-nous ta vocation, mais en six ou sept mots seulement.
La joie attire. L’appel creuse. L’amour suit.

Un endroit où t’a conduit ta vocation jésuite et que tu n’aurais jamais imaginé ?
Je n’aurais jamais pensé devenir « Monsieur Fun » dans une école secondaire, planifier des rassemblements de supporters et des soirées dansantes ou diriger la claque. Quand j’ai appris que cela faisait partie de mes responsabilités, je ne me sentais vraiment pas à la hauteur. Mais le Seigneur m’a guidé : des élèves et des collègues m’ont expliqué ce qui fonctionnerait et comment rendre ce service. J’ai dû apprendre à faire des essais, à ne pas m’attarder sur les échecs et à savoir en rire à la fin de la journée.

Dan organise une compétition de souque à la corde lors d’un rassemblement de supporters à la Creighton Prep.

Un mentor important pour toi dans ton cheminement et ce qui a fait de lui un bon mentor ?
Il y aurait trop de jésuites pour les compter, mais j’aimerais signaler deux laïcs, en dehors de ma famille, qui ont eu un impact durable sur ma vocation jésuite : Brad Boyle, ancien professeur de théologie à la St. John’s Jesuit High School de Toledo (Ohio), et Ellen Modica, du service de pastorale du Boston College. Ils m’ont encouragé pendant mes années de discernement, m’ont posé de bonnes questions et m’ont incité à trouver mon chemin. Ma vocation est le fruit de l’apport des laïcs à la promotion des vocations à la Compagnie.