Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2024

Joseph N. Dickan, SJ

Province : Ouest des États-Unis

Ville d’origine : Long Beach, California

Faits saillants de sa formation jésuite :  

  1. Il a enseigné les mathématiques à l’École préparatoire du Bellarmine College à San Jose (Californie).
  2. Il a étudié la liturgie maronite à l’Université du Saint-Esprit de Kaslik et l’arabe à l’Institut Saifi pour la langue arabe à Beyrouth, au Liban.
  3. Il a exercé le ministère diaconal à l’église maronite Notre-Dame-des-Cèdres-du-Liban à Jamaica Plain (Massachusetts).

Après l’ordination :
Il continuera sa licence en théologie à la Boston College Clough School of Theology and Ministry.

Joseph après avoir été ordonné diacre en octobre 2023, à Jamaica Plain (Massachusetts).

Études :
Baccalauréat en sciences neurologiques, University of California, Los Angeles; maîtrise en théologie pastorale, Boston College Clough School of Theology and Ministry

Qu’est-ce qui vous a surpris dans la vie jésuite ?
L’un des grands préjugés que j’avais au moment de discerner ma vocation concernait la vie communautaire jésuite. Allais-je pouvoir me couler dans le moule? Mais plus j’ai fréquenté les communautés jésuites, plus j’ai découvert que le modèle unique du jésuite n’existe pas : prévaut plutôt une énorme diversité d’intérêts et d’origines. Nous avons tous nos manies et nous avons des personnalités très différentes : introvertis, extravertis, avec nos différentes façons d’entrer en relation les uns avec les autres. En même temps, dans toute cette diversité, je suis entouré de gens très bien qui s’efforcent sincèrement de se soutenir les uns les autres et de vivre ensemble une mission commune. Je pense que les valeurs que nous partageons en tant que jésuites nous unissent et nous aident à bâtir l’unité dans la diversité.

Joseph (à l’extrême droite) avec d’autres novices jésuites, le jour où il a prononcé ses premiers vœux dans la Compagnie.

Indiquez une expérience particulièrement significative que vous avez eue pendant votre formation, et pourquoi elle est importante à vos yeux.
L’un des grands avantages de cette vie, en particulier pendant la formation, c’est que nous finissons par aller à toutes sortes d’endroits différents. J’ai enseigné quelques années dans une école secondaire pendant ma régence, et j’avais une enseignante pour mentor. Maintenant que je vis à Boston, j’ai eu la chance, en tant que diacre, d’aller baptiser son fils. Le fait de les revoir, elle et son mari, de voir grandir leur famille au fil des ans et de pouvoir les accompagner et prier avec eux a été un grand cadeau pour moi. Eux aussi m’ont accompagné.

Quelle a été la plus grande joie de votre formation jésuite ?
Ma plus grande joie, c’est d’accompagner des amis et des membres de ma famille. Je perçois un niveau plus profond de confiance dans nos relations parce qu’ils savent que nous sommes là en tant qu’amis, fils ou cousins sans doute, mais aussi en tant que ministres du Christ et de l’Église. Ainsi, le fait de pouvoir baptiser l’enfant d’une amie ou de prier avec les gens aux heures de joie comme dans les moments difficiles est pour moi une grâce très réconfortante. Cela me rappelle pourquoi je suis devenu jésuite.