Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2024

Mike Tedone, SJ

Province : Ouest des États-Unis

Ville d’origine : Placentia (Californie)

Faits saillants de sa formation jésuite :  

  1. Il a participé au MAGIS et aux Journées mondiales de la Jeunesse 2016 en Pologne.
  2. Il a passé l’été 2017 avec la Kino Border Initiative.
  3. À l’été 2022, il a participé au programme interreligieux et interdisciplinaire « Bourses d’études à Auschwitz pour l’étude de l’éthique professionnelle » (FASPE).

Après l’ordination :  
Il enseignera et travaillera comme aumônier à l’école secondaire Cristo Rey de Sacramento.

Mike prêche dans le cadre d’une retraite paroissiale à la paroisse Saint-François-Xavier de Missoula, dans le Montana, en juillet 2017.

Études :  
Baccalauréat en théologie catholique, Marquette University; maîtrise en enseignement religieux, Boston College Clough School of Theology and Ministry; certificat supérieur en direction des Exercices spirituels, Loyola University Chicago Institute of Pastoral Studies; maîtrise en théologie pastorale, Jesuit School of Theology of Santa Clara University

Une page de l’histoire des jésuites qui vous inspire particulièrement ?
Je suis inspiré par l’amitié entre saint Ignace et saint François Xavier. Deux hommes issus de familles rivales qui, de l’avis général, auraient dû se haïr, sont devenus des frères et un modèle de l’amitié et de la réconciliation à laquelle le christianisme nous appelle. Leur ouverture à l’Esprit Saint à l’œuvre dans leur vie leur a fait dépasser leur histoire familiale. Ils ont reconnu qu’ils étaient appelés à une mission commune dans le Christ. Leur amitié m’incite à être un signe de l’unité à laquelle tous les chrétiens sont appelés.

Mike lors de son ordination au diaconat par Mgr Michael C. Barber, SJ, en la cathédrale du Christ-Lumière à Oakland (Californie).

Indiquez une expérience particulièrement significative que vous avez faite pendant votre formation, et ce qui explique son importance à vos yeux.
Une expérience particulièrement significative de ma formation est ce que j’ai vécu à Czestochowa lors d’une vigile dans le cadre du programme MAGIS 2016, jumelé aux Journées mondiales de la jeunesse. Pendant la veillée qui a commencé en plein air, les personnes présentes pouvaient se confesser, puis elles entraient dans la basilique pour prier la Vierge et déposer une intention dans un bol devant l’icône de la Madone. Pendant ce temps, de nombreux prêtres étaient assis dans des alcôves pour recevoir les confessions : ils seront restés au moins deux heures à écouter et à partager la miséricorde et l’amour de Jésus avec chaque pénitent. L’énergie de ces prêtres pèlerins et le zèle qu’ils mettaient à exprimer la miséricorde de Dieu étaient en soi une source de consolation et ont renforcé moi le désir de servir en exerçant le ministère sacramentel.

Racontez-nous votre vocation, mais en six ou sept mots seulement.
Le cœur du Christ, c’est chez moi.