Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2023

Nicholas A. Albin, SJ

Province: Midwest des États-Unis

Ville d’origine: Chantilly (Virginie)

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Il a servi comme diacre à la paroisse St-Léonard-de-Port-Maurice, paroisse franciscaine de la périphérie nord de Boston.
  2. Il a enseigné la théologie et les mathématiques aux étudiants de l’école secondaire jésuite Walsh, à Cuyahoga Falls (Ohio).
  3. Il a guidé un groupe d’étudiants du secondaire lors de tournées d’immersion dans les sites ignatiens en Espagne, en France et en Italie.

Après son ordination
Il sera l’adjoint du président à la mission de la Creighton Preparatory School d’Omaha (Nebraska), tout en poursuivant des études supérieures en leadership pédagogique et en spiritualité ignatienne à l’université Creighton.

Un café à l’université Loyola de Chicago.

Études
Baccalauréat en administration des affaires, Xavier University; maîtrise en philosophie sociale, Loyola University Chicago; maîtrise en théologie pastorale, Boston College School of Theology and Ministry

Une chose que ta vocation jésuite t’a amenée à faire et que tu n’aurais jamais imaginée ?
Enseigner au secondaire pendant ma régence : c’est un emploi où je ne me serais jamais vu en entrant dans la Compagnie. À ma grande surprise, j’ai adoré ça. Les élèves étaient formidables et j’avais d’excellents collègues. Pendant trois ans, j’ai enseigné la théologie aux étudiants de deuxième année et l’algèbre aux étudiants de première année. J’ai beaucoup aimé animer le gouvernement étudiant et j’ai eu l’honneur d’aider les étudiants à vivre des programmes d’immersion dans les études avancées en visitant les sites ignatiens d’Espagne, de France et d’Italie. En somme, j’avais la charge d’enseigner la théologie et les mathématiques aux étudiants, mais ce sont eux qui m’ont appris à devenir un prêtre jésuite.

Nick en classe à l’école secondaire jésuite Walsh de Cuyahoga Falls (Ohio).

Un mentor important pour toi dans ton cheminement ? Ce qui a fait de lui un bon mentor ?
L’un des mentors qui m’ont le plus marqué est le père Cyril Whitaker, SJ, qui était mon professeur de philosophie pendant ma première année à l’université Xavier. Un jour que je lui avais envoyé mon devoir sur Descartes, il m’a répondu par courriel : « Merci pour votre travail, Nick. Au fait, avez-vous déjà pensé à devenir prêtre jésuite ? » Cette question m’a incité à commencer un discernement, à suivre des retraites, à prendre un directeur spirituel et à faire les Exercices spirituels de saint Ignace, ce qui m’a finalement conduit à entrer dans la Compagnie de Jésus. J’ai eu le plaisir de rester en contact avec lui tout au long de ma formation jésuite. Son désir de rapprocher les gens du Christ et l’attention qu’il porte aux personnes qu’il sert et avec lesquelles il travaille sont pour moi un exemple du prêtre jésuite que j’espère devenir.