Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2023

Robenson Siquitte, SJ

Province: Canada

Ville d’origine: Port-au-Prince, Haït

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Il a travaillé à défendre les droits des migrants sans-papiers haïtiens et dominicains avec l’organisme Service jésuite aux migrants/Solidarite Fwontalye in Haiti.
  2. Il a donné un cours de philosophie de l’éducation aux enseignants des écoles Foi et Joie (primaires et secondaires) à Dilaire, en Haïti, en proposant une réflexion sur le but de l’éducation, l’éthique et l’équité.
  3. À Détroit, il a travaillé à l’École secondaire et Académie jésuite de l’université de Détroit, au Centre Pape-François et au Centre Colombière, résidence pour jésuites retraités.

Après son ordination
Il poursuivra sa licence en théologie à la faculté de théologie et de pastorale du Boston College.

Robenson avec sa famille après son ordination au diaconat. De gauche à droits: son frère Jean Philippe; Robenson; sa mère Claire-Rose Étienne; sa sœur cadette Rosena; et son père Jean.

Études
Licende en philosophie, Pontificia Universidad Javeriana; maîtrise en théologie pastorale, Regis College, University of Toronto

Trois mots qu’un proche ou un ami jésuite emploieraient pour te décrire et ce que tu en penses.
Joyeux, transparent, créateur. Ces mots viennent de quelqu’un qui me connaît très bien. Je suis d’accord.

Ton saint préféré, et pourquoi ?
Mon saint préféré est saint Joseph. J’ai fait mes premiers pas dans la foi catholique à la paroisse St-Joseph de Port-au-Prince, mais c’est aussi un saint que j’admire pour sa compassion, sa simplicité et son humilité.

Robenson avec le pape François et le cardinal Michael Czerny, SJ, lors de la rencontre du pape avec les jésuites du Canada et d’Haïti à Québec en 2022.

Qu’est-ce que tu aimes dans la Compagnie de Jésus ?
J’aime les façons de faire de la Compagnie, en particulier son aptitude à s’adapter aux époques et aux endroits pour accomplir la mission qui nous a été confiée. Cette « façon de procéder » n’est pas axée sur l’activisme ou sur l’accumulation des moyens et des outils, mais cherche plutôt à creuser en nous-mêmes et à approfondir notre approche à force de réflexion et d’étude.

Une expérience particulièrement importante pour toi pendant ta formation ?
L’expérience que j’ai faite avec le Service jésuite aux migrants-Haïti pendant ma régence a été une révélation les yeux. Elle m’a permis de me solidariser avec mes compatriotes haïtiens déportés de la République dominicaine voisine. J’ai vécu ce stage comme un temps d’écoute pour approfondir mon engagement et confirmer l’appel à suivre le Seigneur. Ce fut l’occasion de vivre un cœur à cœur avec le Christ à travers mon travail avec les sans-voix et les démunis de la société.