Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Ordinands de 2023

Tim Breen, SJ

Province: Ouest des États-Unis

Ville d’origine: Redondo Beach (Californie)

Faits saillants de sa formation jésuite

  1. Il a passé trois étés, pendant sa formation jésuite, à la paroisse missionnaire Notre-Dame-des-Douleurs à Los Angeles Est, dont un été comme diacre.
  2. Il a accompagné comme entraîneur ou comme aumônier plusieurs équipes sportives aux niveaux collégial et universitaire.
  3. Il a enseigné l’espagnol pendant sa régence et il a donné en espagnol des cours de préparation au sacrement de la Réconciliation et à la Première des communions dans plusieurs paroisses avant d’entrer en théologie.

Après son ordination
Il entreprendra une maîtrise en administration sportive à l’Université Gonzaga de Spokane (Washington) tout en faisant du travail pastoral à l’université et en ville.

Tim préside la Święconka, bénédiction traditionnelle des paniers de Pâques polonais, alors qu’il est diacre à la paroisse St-Ignace de Chestnut Hill (Massachusetts). Un paroissien, Sebastian, tient l’eau bénite.

Études
Baccalauréat en philosophie et en espagnol, Loyola University Chicago; maîtrise en théologie pastorale, Boston College School of Theology and Ministry; maîtrise en théologie, Boston College School of Theology and Ministry

Un endroit où t’a conduit ta vocation jésuite et que tu n’aurais jamais imaginé ?
J’ai beaucoup aimé de continuer à m’impliquer dans les sports et l’athlétisme tout au long de ma formation. C’est quelque chose à quoi je pensais devoir renoncer en entrant dans la Compagnie et je suis très reconnaissant qu’on m’ait encouragé à rester dans ce domaine-là. C’est presque par hasard que j’ai repris le sport. J’étais très ami avec le gardien de but de l’équipe masculine de foot lorsque nous étions ensemble en première année à l’université Loyola de Chicago, et lorsque je suis retourné à Loyola pendant la formation, il m’a demandé d’animer une Communauté de vie chrétienne pour l’équipe. À partir de là, l’entraîneur m’a invité à l’entraînement pour donner un coup de main, et je suis devenu l’aumônier de l’équipe.

Tim bénit John West, le lanceur de l’équipe de baseball du Boston College juste avant le match annuel de sensibilisation à la SLA, joué à Fenway Park.

Alors que je me préparais à la régence, mes supérieurs m’ont questionné sur ce travail et m’ont encouragé à poursuivre dans cette voie. C’est ainsi que pendant ma philosophie à Loyola, j’ai passé ma certification d’entraîneur pour me préparer à travailler comme entraîneur pendant ma régence. J’ai même été l’entraîneur des gardiennes de l’équipe féminine pendant un certain temps, ce qui m’a amené à accompagner l’équipe lors d’un voyage en Italie. Ce voyage a été une expérience merveilleuse à bien des égards. En l’espace de quelques jours, j’ai eu l’occasion de prêcher à l’église du Gesù à Rome, puis d’entraîner une équipe professionnelle à Florence. Plus tard, pendant la deuxième étape de ma régence, j’ai entraîné l’équipe de football de l’université Creighton : une autre expérience extraordinaire que je n’aurais jamais pu prévoir. Ce travail a débouché sur un voyage en Allemagne et en Autriche, où j’ai de nouveau affronté des professionnels et visité des sites historiques. Plus récemment, j’ai été l’aumônier de l’équipe de baseball du Boston College, ce qui m’a amené à jouer des matchs à Fenway Park, un stade légendaire. Même au début de ma formation, je n’aurais jamais imaginé me retrouver à ces différents endroits.