Please ensure Javascript is enabled for purposes of website accessibility

Kevin Cahill Hughes, S.J.

Province : Maryland

Date de naissance : 13 septembre 1985

Ville d’origine : Cherry Hill, New Jersey

Éducation : Baccalauréat en biologie, Université La Salle; Maîtrise en biologie, Université de Saint-Louis; Maîtrise en divinité, Regis College, Université de Toronto

Points forts de la formation de jésuite :
1. Il a travaillé auprès de catholiques malentendants à Saint-Louis, Toronto et Rochester (État de New York).
2. Il a enseigné les mathématiques et les sciences à l’école secondaire McQuaid Jesuit High à Rochester.
3. Il a fait une immersion d’été avec d’autres scholastiques jésuites en Chine.

Post-ordination : Il servira comme vicaire paroissial dans la paroisse Our Lady of Hope à Portland dans le Maine.

Biographie:
Kevin Cahill Hughes, S.J., a grandi à Cherry Hill dans l’État du New Jersey avec ses parents et sa sœur, où il a fréquenté l’école primaire de sa paroisse locale. La grand-mère de Kevin a suggéré qu’il considère fréquenter l’école secondaire St. Joseph’s Prep à Philadelphie, soit une bonne suggestion puisque c’est à cet endroit où il fut introduit à la Compagnie de Jésus. Il a toujours aimé les sciences et tout au long du secondaire, il a aspiré à faire de la recherche dans le domaine de la biologie. Le secondaire était une période difficile pour Kevin, comme pour beaucoup, et il ne se souciait pas de faire beaucoup d’efforts pour développer une relation avec Dieu. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires, il a fréquenté l’Université La Salle de Philadelphie où il s’est spécialisé en biologie. Au cours de sa première année, Kevin a eu une expérience avec Dieu. Il a toujours du mal à décrire correctement cette expérience mais quoi qu’il en soit, au moment de la rencontre, il a senti et savait qu’il était profondément aimé de Dieu et appelé à la relation. Kevin voulait comprendre son expérience et ce que cela pouvait signifier d’être aimé et appelé par Dieu, alors il est retourné parler avec un des jésuites de son secondaire qu’il connaissait et en qui il avait confiance, le père Tom Clifford, S.J. Au cours des quatre années suivantes de premier cycle, il a examiné ce que signifie être aimé de Dieu et a commencé à discerner la meilleure façon de répondre par amour au Dieu qui l’aime. Kevin a décidé qu’il voulait redonner avec une vie de service à Dieu et au peuple de Dieu. À la fin de sa dernière année, il avait postulé et avait été accepté au noviciat et Kevin a aimé continuer son parcours de discernement par rapport à la meilleure façon de répondre à l’amour de Dieu et à l’appel du Christ à le suivre. En tant que jésuite en formation, Kevin a enseigné les mathématiques et les sciences au secondaire McQuaid Jesuit High School de Rochester dans l’État New York, il a fait une immersion d’été avec des camarades scolastiques jésuites en Chine et il a obtenu une maîtrise en théologie du Regis College de Toronto. Après l’ordination, Kevin servira de vicaire paroissial à la paroisse Our Lady of Hope de Portland dans le Maine.

Kevin baptisant Ashton, le fils de son cousin Andrew; servir comme diacre et effectuer des baptêmes a apporté une grande joie à Kevin.

Qui est votre saint(e) préféré(e) et pourquoi?
Ma sainte préférée est Marie Madeleine. Nous apprenons de l’évangile selon Luc qu’elle est une femme de qui sept démons ont été chassés. Sa rencontre de guérison avec Jésus a provoqué en elle une transformation complète et totale pour qu’elle devienne une compagne de Jésus pendant son ministère. Nous apprenons également de l’Évangile selon Jean que Jésus lui apparaît après sa résurrection et lui confie la mission d’annoncer la Bonne Nouvelle à ses disciples. Marie Madeleine est ma sainte préférée parce que j’admire sa réponse de suivre Jésus après avoir été guérie et je désire imiter son empressement et sa volonté d’être envoyé par Jésus en mission pour apporter la Bonne Nouvelle de sa présence aux autres.

Quel loisir avez-vous cultivé en tant que jésuite et pourquoi est-il important pour vous?
Un loisir que j’ai entretenu en tant que jésuite, c’est les jeux de société. J’ai découvert que c’était un exutoire à la fois amusant et créatif des études et du stress de la journée. Pour moi, jouer à des jeux de société est une activité collective au cours de laquelle je peux être présent pour mes frères en communauté et simplement m’amuser. Les jeux eux-mêmes sont agréables mais la fraternité, les plaisanteries et les interactions fraternelles qu’ils facilitent sont ce qui en vaut la peine. Surtout maintenant, lorsque la plupart des gens sont totalement engloutis par leur téléphone portable, leur tablette ou leur ordinateur, il est génial de pouvoir terminer le dîner et faire quelque chose ensemble qui n’implique aucun temps devant écran.

Kevin pendant le souper avec certains de ses amis jésuites pendant ses vacances. À partir de la gauche : Jonathan Harmon, S.J.; David Lugo, S.J.; Alex Llanera, S.J.; Kevin; et Bryce Deline, S.J.

Parlez-nous de l’histoire de votre vocation. Par contre, vous ne pouvez qu’utiliser six mots.
Pardonné, guéri, aimé. Répondre avec amour.

Nommez un mentor important pour vous qui vous a accompagné tout au long de votre parcours. Qu’est-ce qui fait de lui un bon mentor?
Le frère Jim Lemon, S.J., a été un mentor important pour moi pendant ma formation. J’ai vécu avec « Bro » pendant ma longue expérience de novice et je parlais souvent avec lui de ma journée, de ma semaine, de mes difficultés, etc. Lors d’une occasion où je me plaignais de l’attitude d’un autre membre de la communauté, il m’a posé une question simple qui m’est restée depuis, et à laquelle je reviens régulièrement. Il a dit : « Kevin, je t’entends et je comprends ce que tu dis, mais j’ai une question : pour qui es-tu entré dans la Compagnie de Jésus? » Cela a immédiatement tout remis en perspective. Il m’a aidé à réaliser et à me souvenir que je n’avais pas rejoint la Compagnie de Jésus pour moi-même ou pour quelqu’un d’autre que le Christ. La question du frère Lemon continue de m’aider à me rappeler de ramener ma concentration sur le Christ car c’est le Christ qui me soutient. Cela m’aide également à me souvenir de rendre grâce au Christ pour les nombreuses bénédictions que j’ai reçues dans ma vie à travers ma famille, mes amis et mes compagnons jésuites.