À propos de nous

Les Jésuites sont les membres de la Compagnie de Jésus. Présentement, près de 17 000 hommes servent comme prêtres ou frères dans des ministères du monde entier.

La Compagnie de Jésus est le plus grand ordre religieux masculin de l’Église catholique romaine. La Compagnie est particulièrement disponible pour les missions du Pape.

La formation des jésuites vise à développer le potentiel de la personne entière – corps, intellect et esprit – pour la mission universelle de la Compagnie et au service de l’Église. C’est pourquoi de longues périodes de temps du programme de formation sont consacrées à la prière, la spiritualité, le développement personnel, le développement intellectuel, la sensibilité culturelle et médiatique, l’insertion dans les pays en développement, conduisant à une disponibilité pour la mission jésuite dont la portée s’étend à toutes les disciplines académiques, culturelles et spirituelles à travers le monde entier. Idéalement, un jésuite formé est disponible pour être envoyé sur n’importe quelle mission et la durée de la formation est de le préparer cette flexibilité.

Les jésuites peuvent choisir d’être prêtres ou frères. Les deux groupes d’hommes prononcent les mêmes vœux et vivent et prient dans une communauté religieuse. Les prêtres sont ordonnés et administrent les sacrements et célèbrent la messe. Bien que les frères ne se sentent pas appelés à la vie de prêtre, ils participent pleinement au travail de la Compagnie de Jésus, dont la mission est « le service de la foi et la promotion de la justice ».

Les pasteurs des paroisses catholiques peuvent être des prêtres diocésains ou des membres d’un ordre religieux tels que les jésuites. Toutes les paroisses font partie du système diocésain local et, de temps en temps, des archevêques ou des évêques invitent des jésuites à travailler dans des paroisses et d’autres ministères où ils croient que nos talents peuvent favoriser la croissance et la communauté.

Les paroisses catholiques romaines font toujours partie d’un diocèse local, mais les pasteurs peuvent être des prêtres diocésains ou religieux. Les prêtres diocésains font des promesses de chasteté et d’obéissance; ils sont sous l’autorité des évêques. Les religieux appartiennent à des communautés, telle que la Compagnie de Jésus, qui sont généralement guidées par une mission particulière ou une tradition spirituelle. Les prêtres religieux, y compris les jésuites, font vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance; ils sont sous l’autorité de leur supérieur local et provincial. Les jésuites font un vœu supplémentaire d’obéissance au Pape, se mettant à sa disposition.

Les provinciaux jésuites sont nommés par le Supérieur Général (qu’on appelle aussi Père Général) à Rome pour un mandat de six ans. Les provinciaux supervisent les unités géographiques qu’on appelle des provinces. Il y a deux provinces jésuites au Canada, soit la province des jésuites du Canada anglais et la province du Canada français, chacune ayant son propre provincial.

En latin: Societas Jesu
En philippin: Kapisanan ni Hesus
En anglais: Society of Jesus (Companions of Jesus)

En français: Compagnie de Jésus
En espagnol: Compañia de Jesus (Compañeros de Jesus)
Nom populaire: Jésuites ou mga Heswita

La Compagnie de Jésus compte aujourd’hui environ 18 000 membres, le plus grand ordre unique de prêtres et de frères au monde. Aux Philippines, nous avons plus de 300 hommes à Luzon, à Visayas et à Mindanao.

“C’est se savoir, bien que pécheur, appelé à être un compagnon de Jésus comme le fut Ignace, Ignace qui implora de la Vierge Marie de le mettre avec son Fils et qui vit alors le Père lui-même demander à Jésus, portant sa croix, de prendre ce pèlerin en sa compagnie… « 

« C’est s’engager sous l’étendard de la croix dans la lutte décisive de notre époque, qui est la lutte pour la foi et la lutte pour la justice qu’elle implique. »

tiré du Décret 2 de la 32e Congrégation générale sur l’identité du jésuite aujourd’hui

Le jésuite professe des vœux de religion apostoliques. Il s’engage pour la vie à observer les conseils évangéliques de pauvreté, de chasteté et d’obéissance. Ainsi, il pourra être uni totalement au Christ et partager sa liberté afin d’être au service de tout le peuple de Dieu. Donc le jésuite formalise cet engagement par des vœux publics de pauvreté, de chasteté et d’obéissance.

En liant les jésuites, les vœux les rendent libres:

  • libres, par leur vœu de pauvreté, pour partager la vie des pauvres et utiliser toutes les ressources que nous pourrions avoir non en vue de notre sécurité et de notre confort, mais en vue du service;
  • libres, par leur vœu de chasteté, pour être des hommes pour les autres, dans l’amitié et la communion avec tous, mais spécialement avec ceux qui partagent notre mission de service;
  • libres, de par leur vœu d’obéissance, pour répondre à l’appel que le Christ leur a fait entendre par celui que l’Esprit a mis à la tête de l’Église et pour les directives de leurs Supérieurs, surtout du Père Général qui a toute autorité sur eux, autorité ad aedificationem.

En outre, à la suite d’Ignace, ils ont demandé au Christ notre Seigneur de leur permettre de rendre ce service d’une manière qui manifeste les caractère propre de la Compagnie. Ils ont choisi de le rendre sous la forme d’une vie consacrée selon les conseils évangéliques, et ils se sont mis au service non seulement des églises locales, mais de l’Église universelle, par un vœu spécial d’obéissance à celui qui est à la tête de l’Église universelle, le Successeur de Pierre (à savoir le Pape).

Le frère jésuite est un homme appelé par Dieu à l’œuvre apostolique et missionnaire de l’Église. C’est un homme qui consacre le travail de ses mains, tous ses talents, toute sa vie, au service de Dieu et de son prochain. Il le fait en tant que membre à part entière d’une confrérie masculine avec une seule et même vision, la Compagnie de Jésus. En tant que jésuite, il s’engage totalement envers Dieu en prononçant les vœux de pauvreté, de chasteté et d’obéissance.

Quand Ignace et ses compagnons ont discerné comment vivre leur vocation, leur expérience était déjà liée à l’exercice du ministère sacerdotal. Mais la mobilité nécessaire pour vivre la vocation a conduit Ignace à accepter dans la Compagnie une diversité de prêtres et de frères pour partager la même vocation et contribuer à la même mission. Tous les membres sont honorés de la vocation à suivre Jésus pauvre et humble.

La vocation du frère est d’être envoyé pour travailler avec acharnement afin d’aider au salut et à la perfection de l’âme des autres. Les frères partagent et contribuent à l’unique vocation apostolique par l’appel personnel de l’Esprit. Ils peuvent travailler dans n’importe quelle mission propre à la Compagnie. Les Frères sont intimement impliqués dans chaque tâche apostolique de la Compagnie à travers laquelle cette mission est accomplie.

Ainsi, la première et la plus importante contribution d’un frère est le don de lui-même, offert gratuitement au service du Seigneur.

S’il est accepté dans la maison de candidature, le demandeur est invité à contribuer un certain montant pour aider à défrayer les dépenses engagées par la Compagnie. Il devrait également subvenir à ses besoins personnels pendant la candidature.

Cependant, toute personne qui n’est pas en mesure de répondre à ces exigences financières peut expliquer sa situation au responsable de la promotion des vocations ou au directeur de la candidature qui jugera des dispositions possibles. Personne ne se voit refuser l’admission pour des raisons purement financières.

Dès que le candidat est accepté au noviciat, il n’a plus d’obligation financière. La Compagnie, avec l’aide de généreux bienfaiteurs, s’occupe de financer toute sa formation dans la Compagnie.

Continuez à prier, recevez les sacrements. Impliquez-vous dans les activités religieuses de votre paroisse et de votre école spécialement dans le Sacrement de l’Eucharistie. Écrivez-nous ou visitez-nous. Nous serons heureux de vous accompagner dans votre recherche. Nous vous encourageons à assister à notre séminaire sur les vocations et à d’autres activités. Contactez-nous au 0917-JESUITS (09175378487) ou envoyez-nous un courriel à vocations@phjesuits.org.

La spiritualité est une vision du monde et un mode de vie unifiés. La spiritualité chrétienne consiste à croire et à agir en accord avec la révélation du Christ en personne. Il existe de nombreuses façons de le faire, toutes fidèles aux Évangiles, mais elles sont historiquement, psychologiquement et culturellement distinctes.

La spiritualité ignacienne est enracinée dans la vie et l’expérience de saint Ignace de Loyola. Le livre d’Ignace, les Exercices spirituels, issu de son expérience personnelle, a été écrit pour aider les gens. Il contient une série de méditations et de prières, de considérations, de règles et de bons conseils qui peuvent être utilisés selon les besoins. Ce livre est la principale source écrite de la spiritualité ignacienne. Les gens qui ont fait les Exercices et ont adopté leurs principes vivent la spiritualité ignatienne.

Caractéristiques de la spiritualité ignacienne
Voici quelques caractéristiques de la spiritualité ignacienne :

  • Croire que nous sommes créés, pardonnés, acceptés et aimés inconditionnellement par Dieu, et que nous sommes appelés à une vie d’union avec Dieu maintenant et pour l’éternité;
  • Conviction que Dieu ne se tient pas à l’écart de la création, mais travaille activement dans notre monde et nos vies;
  • Affirmation du monde, dont tous les éléments sont créés bons et dans lesquels Dieu peut être trouvé;
  • Vénération pour Dieu et gratitude pour les dons de Dieu conduisant à une réponse d’amour et de service;
  • Contemplation, recherche et découverte de Dieu en toutes choses, en action comme en prière;
  • Vénération et réflexion sur l’expérience humaine puisque la présence et l’appel de Dieu peuvent y être découverts;
  • Prière et discernement continus, s’occupant en particulier des mouvements intérieurs du cœur à travers lesquels Dieu se manifeste;
  • Conscience que Dieu traite directement avec chaque personne et que chaque personne doit être traitée avec des soins individuels;
  • Le respect de la liberté de chaque individu de répondre à l’appel de Dieu;
  • Distinction claire entre Dieu et toutes les autres choses qui sont des moyens pour l’amour et le service de Dieu et des autres;
  • Être à l’abri d’attachements désordonnés à l’un de ces moyens en soi afin que nous puissions discerner clairement, juger à juste titre, choisir correctement et répondre fidèlement et avec amour à Dieu;
  • Conscience critique de la distinction entre l’action de Dieu et les mouvements originaires d’ailleurs qui minent la liberté et l’amour;
  • L’amour personnel pour Jésus, qui s’exprime dans un engagement à travailler comme son compagnon et à poursuivre sa mission dans le monde pour le bien de nos semblables;
  • Dévouement à l’Église, au Corps du Christ et au Saint-Père son Vicaire;

Engagement pour le bien-être de nos semblables – en particulier les marginalisés, les pauvres et les opprimés – par un service de foi dont la promotion de la justice fait partie intégrante.

Une fois leurs études terminées, Ignace et ses compagnons décidèrent de s’offrir au pape pour le ministère qu’il souhaitait. Ils ont discerné que Dieu les appelait à former un nouvel ordre religieux, la Compagnie de Jésus. Plutôt que de s’engager dans une seule œuvre et des pratiques religieuses spécifiques, ils ont choisi de se tenir disponibles pour être envoyés, à tout moment, dans n’importe quelle région du monde où les besoins étaient les plus grands et d’adopter le mode de vie religieux nécessaire à cette fin.

Ignace a été élu à la tête de ce nouvel ordre, appelé la Compagnie de Jésus en raison de leur dévouement à la personne du Seigneur incarné. Ils ont ensuite été appelés jésuites, un nom destiné à se moquer de leur utilisation fréquente du nom Jésus. Les jésuites ont embrassé et adopté le nom. Ignace est le fondement sur lequel les jésuites et le centre spirituel jésuite Jesuit Retreat House of Cleveland et son ministère sont basés.

Pour en apprendre davantage sur la Compagnie de Jésus, nous vous suggérons de consulter ces liens :

La compagnie de Jésus aux États-Unis :
https://fr.jesuits.org/

La province jésuite du Midwest:
The Midwest Jesuit Province

La Curie Générale des jésuites à Rome

https://sjcuria.global/fr/

Les Exercices spirituels

Ignace a voulu partager avec d’autres personnes le fruit de son expérience de Dieu et a pris des notes pour s’aider à y parvenir. Ces notes se sont transformées en un petit livre d’instructions appelé Les Exercices spirituels. Il était destiné à aider la personne qui en guidait une autre dans un programme structuré de contemplation et de prières de trente jours plutôt que d’être utilisé par la personne guidée.
Certains des principaux thèmes normalement abordés au cours des quatre semaines ou périodes des Exercices sont les suivants :

Semaine 1

  • L’amour inconditionnel et fidèle de Dieu.
  • Péché: notre échec et l’échec de la famille humaine à répondre avec amour à l’amour de Dieu.
  • L’amour, la miséricorde et le pardon toujours plus grands de Dieu.

Semaine 2

  • La personne et la vie du Christ.
  • Notre appel au discipulat, au ministère et à l’amitié avec Jésus.
  • Connaître le Christ plus intimement, l’aimer plus ardemment, le suivre plus fidèlement.

Semaine 3 :

  • L’expression ultime de l’amour de Dieu.
  • La souffrance et la mort de Jésus pour nous.

Semaine 4 :

  • La victoire de Jésus sur la mort.
  • Jésus partage sa joie avec nous.
  • Être missionné par Jésus.
  • Être habilité par son Esprit.
  • La présence continue du Christ dans le monde et la vie du retraitant.
  • L’appel à rendre l’amour constant de Dieu par une offrande de tout son être à Dieu.

Tous les jésuites font les Exercices spirituels complets de trente jours. Au fil des siècles, les jésuites ont adapté les Exercices en retraites individuelles plus courtes allant de six à huit jours et en retraite de conférence ou retraite de groupe de quelques jours au cours desquelles le guide présente divers thèmes des Exercices à des individus ou à un groupe de personnes, qui prient seuls sur le matériel présenté.

Les Exercices spirituels de saint Ignace sont généralement expérimentés dans l’une de ces adaptations plus courtes, mais parfois les gens sont poussés par la grâce à se livrer aux Exercices spirituels complets, soit dans un centre spirituel pour une retraite silencieuse de trente jours ou à la maison en suivant le parcours des Exercices spirituels dans la vie (quotidienne), aussi appelé la 19e annotation du livret des Exercices spirituels.

Le centre spirituel jésuite de Cleveland, le Jesuit Retreat House objectif Cleveland, est l’endroit idéal pour faire les Exercices, soit dans leur forme originale de trente jours, soit dans avec approche modifiée qui correspond à votre horaire chargé.

 

Ignace est né au Pays basque espagnol en 1491. Au début de sa vie, il a poursuivi une carrière mondaine en tant que courtisan et soldat. À l’âge de 30 ans, il a été frappé par un boulet de canon lors de la bataille de Pampelune.

Au cours d’une année de récupération, les seuls livres qui lui étaient disponibles portaient sur la vie du Christ et la vie des saints. Il rêvait d’être un soldat héroïque et de servir Dieu et remarqua que même si les deux rêves étaient doux, la douceur du premier s’est rapidement estompée tandis que celle du second a perduré. Il a commencé à y voir que le second rêve était une indication de la volonté de Dieu et que Dieu nous parle à travers nos consolations et nos désolations et d’autres mouvements intérieurs. Alors qu’il continuait à lire et à prier avec les deux livres, il a commencé à reconnaître que Dieu l’appelait à suivre Jésus.

Après avoir récupéré de ses blessures, il s’est rendu au monastère de Montserrat près de Barcelone et s’est consacré au service de Dieu. Sa conversion s’est approfondie au cours d’une période de dix mois de prières à Manrèse, une ville à une dizaine de kilomètres de là. Il y a vécu des visions et des angoisses, des joies et des scrupules, et a appris à discerner la différence entre le fonctionnement de Dieu et celui du mauvais esprit.

Dans des visions mystiques au-delà des mots, Ignace a expérimenté l’amour de la Trinité se communiquant à nous et agissant dans la création par amour pour nous. Il a commencé à se libérer de tout ce qui le retenait de Dieu. Et il désirait grandement partager son expérience de Dieu avec les autres.

Mais, à cette époque, il était difficile pour un profane non scolarisé d’enseigner les questions religieuses. Il a dû retourner à l’école à l’âge de 30 ans, obtenir un diplôme et devenir prêtre. Il est allé à l’Université de Paris où il a rencontré des compagnons, parmi lesquels François Xavier.

Le ministère du centre spirituel Jesuit Retreat Center de Cleveland est enraciné dans la vie de saint Ignace. Le centre spirituel jésuite offre un lieu sacré aux hommes et aux femmes contemporains pour faire les Exercices spirituels de saint Ignace. Nous sommes ici pour vous accueillir!

Retour haut de page
Tweetez
Partagez
Enregistrer